Les plantes:
- Aa - Al - B - Ca - Cl - D - E - F - G - H - I - J - - L - M - N - O - P - Q - R - S -T -U - V - W - X - Y - Z
Les jardins:
- alphabétique
- en Belgique
- en France
- en Angleterre.
- aux Pays-Bas
- Italie
Les voyages:
- S E Angleterre.
- N. Pays de Galles
- East Anglia
- Cotswolds
- Autour d'Oxford
- Entre Londres et Northampton
- Entre Bath et Bristol.
La création:
- prairies fleuries
- haies
La bibliothèque:
- le lexique
- livres et liens.
    qui sommes-nous ?page d'accueil
         

   
Le Bois des Moutiers vu par Sophie en juillet 2003 et VB au printemps 2009 et Claire en février 2007

PLAN ET INTRODUCTION
le cadran solaire

Bien avant le tunnel sous la Manche, le Bois des Moutiers est une tête de pont par lequel l'art des jardins anglais renouvelé débarque sur le continent au début du 20è s.

Guillaume Mallet, héritier d'une famille de banquiers genevois puis français, tombe en extase, à Varengeville, devant une valleuse de 12 ha qui serpente doucement jusqu'à la mer. Il l'acquiert en 1898 et charge un tout jeune architecte anglais, Edwin Lutyens, émule du mouvement Arts and Crafts, de construire la maison. Celui-ci confie à sa fidèle et célèbre collaboratrice, Gertrude Jekyll, l'aménagement du jardin.

Détestant les déplacements, elle travaille sur plan. Et comme elle en a l'habitude, elle place des jardins formels devant la maison (le jardin blanc, les grands massifs, le cadran solaire, la pergola) et un parc, fleuri d'azalées, rhododendrons, digitales et fougères de l'autre côté. Pris de passion, G. Mallet plantera plus de mille arbres de collection, centenaires aujourd'hui.

Pendant la deuxième guerre mondiale, le domaine souffre beaucoup et, à peine libérés, Guillaume et sa femme meurent en 1946. André et Mary, son fils et sa belle-fille, reprennent le flambeau. Ils commencent par restaurer la maison. Les travaux sont terminés en 1955. Enfants, petits-enfants, copains, cousins et amis retroussent leurs manches pour remettre sur pied le jardin. Dans l'ancien potager qui a servi de dépôts de mines juste après la guerre, Mary installe une roseraie qui porte son nom. En 1970, le jardin ouvre ses portes au public.

Aujourd'hui, c'est Antoine, l'arrière petit-fils de G. Mallet qui gère le jardin. Malheureusement, depuis quelques années, les visiteurs ne sont plus assez nombreux pour boucler le budget. La famille qui porte le domaine à bout de bras, s'essouffle. En 2009, elle décide de mettre le domaine en vente....

Pour aller plus loin ...

Je vous conseille la lecture de

E. Ducamps, J.B. Leroux, Le Bois des Moutiers, éd. La Maison Rustique, 1998, 156 pp.   R. Mallet, Y. Poinsot, L'optique des jardins: Elargir l'espace, libérer l'esprit, éd. Ulmer, 2009, 143 pp.
 

 

 

........................................................ ....©www.le jardindesophie.net