Plante précédente

Helleborus foetidus cv

Helleborus foetidus 'Wester Flisk'

Plante suivante

Helleborus lividus

Helleborus lividus

Helleborus x hybridus

CULTIVARS

renonculaceae

Sont regoupés sous ce nom:

une foule d'hybrides obtenus en croisant H. atrorubens, H. croaticus, H. cyclophyllus, H. dumetorum, H. orientalis, H. odorus, H. pupurascens, H. torquatus. On classe ces hybrides suivant leur couleur ou leur forme.   

les pourpres.

La couleur existe spontanément chez H. orientalis. Par croisements successifs elle a été fixée et intensifiée. Les plus belles ont des nectaires verts ou jaunes et les jeunes feuilles sombres. Helleborus x hybridus

Les roses.

Cette couleur est très fréquente chez Les H. orientalis. Certaines sont rose pourpre, d'autres plus tendres, parfois à deux tons plus ou moins disposés en étoile. Helleborus x hybridus

Les blanches.

La forme blanche existe dans la nature, chez H. odorus, notamment. Ces formes sont souvent plus vigoureuses, plus hautes.  

Les noires et ardoisées.

Elles sont pourpres très foncées, presque bleutées. Certaines, plus jolies, ont les follicules vert, et chez d'autres, il est sombre. Helleborus x hybridus

Les jaunes.

La couleur jaune vient de H. odorus. Cet origine les rend souvent plus fragile au froid et à l'humidité. Elles doivent être plantées au soleil. Helleborus x hybridus

Les oranges.

Ces formes sont plus ou moins pêche, abricot ou saumonées. La première est apparue dans un semis de jaunes probablement fécondées par une rose.  

Les "guttatus"

Le centre de leurs tépales sont plus ou moins couverts de taches pourpres. Ces hybrides sont issus de H. orientalis susp. guttatus. Helleborus x hybridus

Les "Picotee".

Leurs tépales sont bordés d'une fine ligne rose.  

Les doubles.

Les formes doubles sont descendantes d'un H. torquatus double trouvée dans la nature. Helleborus x hybridus

les "coeurs d'anémones".

En croisant une double avec une simple, les pépiniéristes ont obtenu une hellébore dont les nectaires avaient repris une forme plus ou moins pétaloïde. abelia