Les plantes:
- Aa - Al - B - Ca - Cl - D - E - F - G - H - I - J - - L - M - N - O - P - Q - R - S -T -U - V - W - X - Y - Z
Les jardins:
- alphabétique
- en Belgique
- en France
- en Angleterre.
- aux Pays-Bas
- Italie
Les voyages:
- S E Angleterre.
- N. Pays de Galles
- East Anglia
- Cotswolds
- Autour d'Oxford
La création:
- prairies fleuries
La bibliothèque:
- le lexique
- livres et liens.
    qui sommes-nous ?page d'accueil
         

   
Les Quercus

Identifier les chênes....

3. Pour identifier les chênes...

- Il faut observer :
 
  • Les fleurs: leur observation est en principe fiable, mais peu pratique. La floraison est courte et les fleurs si petites qu'il faut les disséquer et les observer au microscope!
 
  • les glands, en automne sont plus parlants: s'ils sont tous au même stade de maturation, ils sont mûrs en 1 an. Si deux tailles de glands cohabitent, les plus petits sur les jeunes pousses et les plus gros sur les anciennes tiges, ils sont mûrs en 2 ans. Mais il faut attendre plusieurs années avant que l'arbre fructifie, parfois 25 ans!
 
  • Les feuilles, attachées au rameau avec bourgeons donnent de précieux repères pratiques, mais attention! La variabilité des formes de feuilles de certaines espèces est très grande..
 
  • les poils foliaires sont des indices sûrs! Avec une loupe grossissant 1 0 à 15 fois, on les observe facilement.
 
- Petite clé pour identifier les quatre chênes les plus fréquents en Europe occidentale tempérée: le Q. robur, Q. petraea, Q. pyrenaica, Q. pubescens:

d'après J.-F. Clémence, F. Péron, Le Chêne, dans Le Nom de l'arbre, éd. Actes Sud, Arles, 1995.,

........................................................ ....©www.le jardindesophie.net